l’archéologie et le Coran

901 views
Bonjour
Votre remarque est pertinente, et il y a d’ailleurs des travaux qui tiennent compte des traditions coraniques.
Mais il est vrai que certains historiens ne le font pas, car il n’est pas toujours aisé dater ces traditions : certaines peuvent être anciennes et d’autres tardives.
Par exemple, si le Pharaon dit que les Hébreux sont "une petite bande" (Coran 26,54), est-ce un euphémisme, une façon de nier la réalité et l’ampleur du problème ? Ou bien est-ce vraiment la vision de l'auteur de ce passage ? En ce cas, est-ce parce qu’il a mémoire d’une ancienne tradition concernant un petit nombre ? Ou bien est-ce le fruit d’une polémique anti-juive ? Ou bien est-ce tout simplement dû au fait que les Hébreux sont, d’après le récit biblique de l’exode lui-même, “le moindre de tous les peuples” (Deutéronome 7,7) ?
On le voit, beaucoup d’interprétations sont possibles, ce qui complique la tâche de l’historien des religions. Mais ce n’est pas une raison pour renoncer, et je suis d’accord avec vous sur le fait que des traditions comme celles du Coran devraient davantage être prises en compte par les historiens.
Cordialement

On Wed, May 8, 2019 at 7:31 PM 

Bonjour,

les archéologues ont menés des fouilles diverses afin de déterminer

le degré d'authenticité historique des récits relatés par la Bible

(comme Israël Finkelstein, ect…) notamment l'Exode. De plus, les

historiens se sont fréquemment interrogés sur les liens qui existe

entre les récits bibliques et les découvertes archéologique

effectués, cependant, il me semble qu'ils n'ont jamais recours à la

version coranique de l'Exode, de l'histoire d'Abraham, ou même de

Joseph en Égypte, et ne l'évoquent jamais alors que comparer la

Bible et le Coran sur les même récits qu'ils relatent serai

intéressant car ils divergent respectivement à bien des égards !

Par exemple : la Bible indique que le nombre d'israélites quittant

l'Égypte étaient constitués (sans les enfants) de 600.000 hommes

(Exode 12:37), tandis que le texte coranique évoque constamment un

petit groupe d'Israélite restreint (Coran 26:60), or, le chiffre

mentionné par le Bible est contesté par les archéologues et leurs

semble improbable notamment pour Donald Bruce Redford, mais

néanmoins, le chiffre mentionné par le Coran semble plausible et

cohérent et est soutenu par l'historien André Lemaire qui affirme

également que le nombre d'israélites fuyant l'Égypte devait être

composé de quelque milliers d'individus.

Selon vous, pourquoi les archéologique et historiens n'établissent

pas de parallèles entre les données archéologique/historique et le

Coran ? Serait-ce intéressant de comparer la Bible et le Coran sur

les récits qu'ils relatent ?

Merci.

Changed status to publish