La royauté de Jacob selon le Coran

848 views
Bonjour,
La tradition coranique selon laquelle Jospeh place ses parents sur le trône (Coran 12,100: وَرَفَعَ أَبَوَيْهِ عَلَى الْعَرْشِ, litt. "et il fit monter ses pères sur le trône") est en effet absente de la Bible hébraïque et très intéressante. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il s'agisse d'un trône royal, et encore moins que Jacob ait été roi, puisque Joseph lui-même n'est pas roi selon la tradition coranique : aux versets 54-55 de la même sourate, il entre au service du roi et exerce les fonctions de "gardien" (حَفِيظٌ). Selon le Coran — et la Bible hébraïque — ni Joseph ni Jacob n'ont donc été rois.
Cela étant, le rapprochement avec les souverains Hyksôs n'est pas nouvelle : au Ier siècle de notre ère, Flavius Josèphe invoque les travaux de Manéthon (qui a vécu au IIIe siècle avant Jésus-Christ et a transmis les listes royales égyptiennes qui ont été à la base des chronologies modernes) pour faire le lien entre les Hyksôs (qu'il pense être des "rois bergers") et les Hébreux venus s'installer en Égypte. De même, il estime que Moïse n'est autre qu'un certain Osarseph qui, à cette époque, mène toute une population hors d'Égypte et aurait changé son nom en Moïse.
Il est donc tentant d'identifier certains souverains Hyksôs avec des personnages bibliques, en particulier Yaqoub-Har dont le nom est proche de celui du patriarche Jacob. Cette hypothèse a déjà été avancée il y a un siècle, mais la documentation fait défaut ; l'identité de ce souverain est incertaine, et même si son nom est proche il ne s'agit pas nécessairement du même personnage. Il pourrait par exemple s'agir d'un homonyme (et encore, leurs noms ne sont pas tout-à-fait identiques, et la racine sémitique sur laquelle ce prénom est formé est courante).
Il ne faut pas non plus totalement écarter cette théorie : il est possible que les auteurs des traditions bibliques se soient fondés sur des faits réels, y compris les noms de hauts-personnages, pour développer leurs récits sur les patriarches. Ainsi, parmi les manuscrits de la mer Morte, l'un des géants issus de l'union d'anges déchus avec les femmes s'appelle Gilgamesh, qui n'est autre qu'un roi sumérien censé avoir vécu au IIIe millénaire avant notre ère et qui est devenu le héros d'une célèbre épopée. Cela montre bien comment les auteurs des traditions juives et, à leur suite, chrétiennes et islamiques, ont intégré et adapté d'autres traditions. C'est également le cas pour les traditions liées aux patriarches.
Cordialement

On Tue, Apr 23, 2019 at 12:11 AM:

Bonjour, en étudiant de plus près la Bible et le Coran à travers

une étude et une analyse comparative je constate de nombreuses

divergences et notamment sur le Patriarche Jacob (estimé Prophète

par les musulmans) et particulièrement sur son statut en Égypte. En

effet, le Coran indique qu'il accéda au trône (Coran 12:100)

lorsqu'il fut en Égypte ce que le Bible omet, et figurez-vous qu'il

existe un Roi d'Égypte qui plus est sémite et qui est issu de la

dynastie des Hyksos (qui est probablement la dynastie qu'à connu

Joseph), et qui se nomme Yaqub-Har (sachant que Yaqub signifie Jacob

en langue sémite et notamment en arabe), par conséquent, j'aimerai

savoir si selon vous le Jacob islamique pourrai correspondre à ce Roi

d'Égypte car les caractéristiques de ces deux personnes semblent

convergé dans la mesure où ils possèdent le même prénom, la même

fonction (en l'occurrence de Roi) et qu'il exercent leurs royautés

dans le même pays à savoir l'Égypte, ainsi, ce rapprochement entre

ces deux personnages est-il pertinent d'après vous ? Par ailleurs je

vous remercie d'avoir répondu à mes questions précédentes.

Changed status to publish