Élohîm est un mot hébreu que l'on rencontre dès le premier verset de la Bible.
C’est le pluriel de éloah qui signifie "dieu ‹majeur›". Il existe en effet un autre mot hébreu pour dire "dieu", le mot él. Le mot éloah est une forme augmentée d'un h à la fin ; cet augment pourrait indiquer le statut supérieur d'un dieu désigné par ce terme plutôt que par la forme simple él.
Ce phénomène n'est pas propre à l'hébreu : on le retrouve dans des langues sœurs telles que l'araméen (où ce mot s'écrit élah) et l'arabe (où ce mot s'écrit ilah, d'où al-ilah qui a donné allah). Dans la Bible hébraïque, le singulier éloah est rare mais on le trouve notamment dans le livre de Job.
Le pluriel, élohîm, est en revanche bien plus fréquent. Il désigne littéralement des "dieux ‹majeurs›". Le pluriel peut nous choquer, car nous sommes habitués à l'idée d'un dieu unique. Mais la Bible évoque de nombreux êtres divins, de rangs divers, ou opposés entre eux. C'est également le cas de ces êtres divins que nous qualifions d'« anges » et qui, dans la Bible, peuvent également être désignés par le terme élohîm. En effet, le mot "ange", qui signifie "messager", désigne une fonction et non une nature ; dans la Bible, le terme "ange" s'applique aussi bien à des messagers humains que divins.
Si le mot élohîm est un nom commun, il apparaît aussi comme nom propre. L'emploi d'un nom commun comme nom propre est également attesté en français : "fleur" est un nom commun, mais peut devenir un prénom, "Fleur". C'est le même phénomène en hébreu. Dans la Bible, élohîm devient parfois un nom propre: Élohîm. C'est notamment le cas dans le premier verset de la Bible : "Au commencement, Élohîm créa le ciel et la terre" (Genèse 1,1). Dans ce verset, ce n'est pas le nom commun pluriel qui est employé, car le verbe est au singulier (sinon on traduirait "Au commencement, des dieux ‹majeurs› créèrent le ciel et la terre"). C'est bien un nom propre, qui désigne le dieu de la Bible tel qu'il était vénéré dans certaines milieux du judaïsme antique. D'autres milieux employaient un autre nom propre, lui aussi célèbre : Yhwh (le fameux tétragramme). Pourquoi utiliser un nom pluriel pour désigner un seul dieu ?
Ce phénomène s'explique bien si l'on remet la Bible dans son contexte historique : dans un monde où les dieux sont multiples, on observe un phénomène de concentration de ces dieux en un seul. Ce phénomène est bien documenté en Égypte et en Mésopotamie antiques. Au lieu d'avoir une divinité solaire + une divinité lunaire + un dieu de l'orage, etc., un unique dieu va englober tous ces attributs, quitte à avoir des dizaines de noms. Cette tradition se retrouve dans la Bible et donc dans le judaïsme, dont hérite le christianisme, dont hérite l'islam. C'est pourquoi on parle des X noms de Yahwé ou d'Allah.
Dans ce contexte, le pluriel Élohîm prend tout son sens : ce nom propre désigne un dieu unique et pluriel. Et le récit de création de la Genèse s'éclaire : le soleil et la lune ne sont pas dieux différents, mais sont issus de ce dieu unique et pluriel, mentionné dès le premier verset.
Ce concept de dieu unique et pluriel connaîtra des développements supplémentaires dans le christianisme, pour aboutir au dogme de la Trinité : un dieu unique en trois personnes. Mais bien sûr ce processus prendra des siècles !

Mardi 21 avril 2020 à 13:06 :

J'ai une question qu'on ne t'a pas posee sur ton site concernant le mot "elohim" est ce que pour toi c'est un pluriel de majesté? Un symbole de sa toute puissance? Ou un Dieu en plusieurs personnes? Ou bien s'agit il des "etres celestes" en general  (anges, esprits et Dieu)

7 commentaires sur “Que signifie Élohîm ? Y a-t-il plusieurs dieux ?

  1. Elohim est un nom propre qui signifie « Fils de dieu » au pluriel et Eloha est le singulier  »fils de dieu ». ELOHIM désigne littéralement  » Ceux qui viennent d’en Haut ou du ciel ». C’est un groupe d’êtres mi dieux qui viennent sur terre.
    Le mot Elohim est un groupe de personnes en-un, un peu comme le mot bataillon, équipe, famille. C’est pour cela que c’est le singulier est utilisé lorsque il parle mais dans certains versets, le fait qu’ils sont plusieurs est trahi notamment Genèse, 1:26 – Puis Dieu dit: Faisons l`homme à notre image, selon notre ressemblance et Genèse, 3:22 – L`Éternel Dieu dit: Voici, l`homme est devenu comme l`un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d`avancer sa main, de prendre de l`arbre de vie, d`en manger.
    A chaque fois, c’était le nous lorsqu’ils parlent parce que c’est plusieurs personnes qui parlent à la fois en une seule fois.
    Cette notion de pluralité de fils de dieu est d’origine sumerienne notamment avec les annunaki et Elohim

  2. Je pense qu’il manque une information est ce que le probleme n’etait pas pose depuis la traduction en ce qui a trait a »créa »? Ce qui donna la possibilite dinterpreter « Elohim » et non « elohim ». Il serait probable aussi de « créèrent ».

    1. Pour bien comprendre la Bible, il serait bon de remonter en métaphysique.
      Ainsi si Dieu est le point, pour aller vite, il faut considérer sa diffusion lumineuse dans le concret comme un rayonnement. Ce rayonnement correspond à la décomposition lumineuse (le prisme).
      Ainsi à partir de sa Projection initiale, 3 diffractions majeures de sa Lumière soutiendront la Création terrestre : rouge, jaune, bleue. Les couleurs autres de l’arc sont des mélanges mais ce sont les 3 majeures qui sont les Élohim (venant de Dieu). Les Archangélies sont de la même idée. En tant que  »de Dieu » les Élohim, ensembles ou séparément, peuvent être considérés comme des Dieux ce qui est un raccourci pour parler à tous, tandis que seul Dieu est Dieu.

  3. Bonsoir Mr Langlois, j’aimerais savoir quels sont les critères pour canonisé les livres de la Bible que nous avons, puis qu’il y avait d’autres livre qui ont été découverts a Qunmam mais qui ne sont pas canonisé ?
    Merci.

  4. Bonjour Monsieur, D. Meurois dit, si j’ai bien compris, que ELOHIM est une entité au service des anges, mais ne sont ni anges ni Archanges, et nous apportent la Lumière au travers de leur aide, à nous êtres humains car ils sont dans une énergie humaine. Etes vous d’accord pour cette hiérarchie ?

  5. Il y a un sieur italien qui a fait travail immense à propos des noms bibliques anciens comme Elohim singulier / pluriel. Son nom Mauro Biglino, spécialiste des langues antiques. Il a écrit quelques livres dans ce sens.

Répondre à David Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *