J’ai répondu aux questions de plusieurs journalistes à propos d’un institut de théologie à Jérusalem où les abus sont monnaie courante.

Cet institut (ITFJ ou IFTJ) a été fondé il y a une douzaine d’années par Jacques Elbaz, pasteur missionnaire des Assemblées de Dieu de France qui a abusé de son autorité en tant que “oint de l’Éternel” et traumatisé des dizaines d’étudiants.

Cette affaire soulève l’épineuse question de l’autorité et du pouvoir dans la religion, souvent incarné dans des personnes considérées comme médiatrices entre l’humain et le divin : prêtres, pasteurs, chamanes, devins…

Voici quelques-uns des articles pour lesquels j’ai été interviewé :

• Louis Fraysse, “Soupçons de dérive sectaire à Jérusalem”, Réforme 3864, 10 sept 2020, p. 2-3 (PDF).
• Clément Melki, “Un pasteur évangélique français en Israël accusé de ‘dérives sectaires’”, AFP, 11 sept 2020, cf. The Times of Israel, DNA, L’Orient-Le Jour, etc.
• Malo Tresca, “En Israël, un pasteur évangélique français accusé de ‘dérives sectaires’”, La Croix, 22 sept 2020, p. 19 (PDF).

3 commentaires sur “Formation théologique et dérives sectaires à Jérusalem : interviews

  1. Bonjour Mr Michaël LANGLOIS,
    merci de nous informer et d’avoir montrer de la vigilance et du discernement
    dans ces problèmes qui reviennent régulièrement et comme dit un pasteur suisse :
     »c’est dans la religion qu’on trouve le plus de fous, car parler à quelqu’un qu’on
    ne voit pas, c’est la porte ouverte à tous les délires ! »
    « l’autorité et le pouvoir……incarnés par des prêtres, pasteurs, chamanes, devins
    et j’ajouterai  »savants » ou « sachants » ! Par rapport à ce triste problème de l’abus
    de certains qu’on peut expliquer de nombreuses manières, je me permet de relever
    (sans généraliser, attention !) ) une attitude particulière des « ignorants » victimes
    potentielles qui passe de l’admiration LÉGITIME à l’adulation puis bascule dans
    l’adoration-idolâtrie, de celui qui a le savoir. Je vois là un désir de puissance,
    s’identifier à celui qui sait, se l’approprier, combler un manque ! J’ai remarqué
    que cela n’est pas rare dans les églises
    J’espère ne pas vous manquer de respect en disant que vous pouvez être dans
    ce cas de figure, car il est juste d’ admirer vos dons et capacités exceptionnelles,
    votre dévouement dans le partage, et c’est juste d’ être reconnu et remercié.
    Mais on doit vous accorder le droit de vous tromper, à savoir que vous n’êtes pas
    infaillible, que toutes vos recherches ne sont pas exemptes d’erreurs,
    qu’elles sont provisoires jusqu’à ce qu’on trouve mieux ……
    bref, qu’on ne fasse pas de vous un nouveau DIEU !
    lui seul a droit à notre adoration et à notre confiance aveugle !
    Mais bon… que ma remarque surtout ne vous décourage pas,
    persévérez dans votre travail, on en a besoin. et soyez heureux de le faire
    car on est heureux de recevoir. MERCI

  2. Rebonjour Mr LANGLOIS,
    Je reviens sur mon commentaire précédent. Peut-être j’ai
    dépassé les limites acceptables et ne voudrais pas vous
    mettre dans l’obligation indirecte de le publier.
    Si vous avez le moindre doute sur son utilité ne publiez pas.
    je vous prie encore de m’excuser,
    MERCI de votre compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *