L'évangile de Jean est traditionnellement attribué à l'un des douze apôtres de Jésus, nommé Jean fils de Zébédée. En réalité, l'évangile de Jean est anonyme, et il faut cumuler toute une série de suppositions pour parvenir à la conclusion qu'il s'agit de Jean fils de Zébédée. Il faut notamment supposer (1) qu'il n'y a qu'un seul auteur ; (2) que cet auteur est l'un des protagonistes de l'évangile ; (3) qu'il parle de lui à la troisième personne ; (4) qu'il s'auto-désigne comme le « disciple que Jésus aimait » (employée à partir de Jean 13, 23) ; (5) que seuls les douze apôtres étaient présents lors du dernier repas et qu'il en faisait partie ; etc.
Chacune de ces suppositions est discutable et, à mon avis, erronée. L'évangile selon Jean est une œuvre composite, qui intègre de nombreuses sources écrites, certaines étant d'ailleurs également présentes dans d'autres évangiles. L'une d'entre elles semble avoir été attribuée au fameux disciple que Jésus aimait ; c'est en tout cas ce qu'affirme l'un des rédacteurs de l'évangile, en Jean chapitre 21, verset 24. Que cette attribution soit fondée ou non, elle montre que l'évangile a été rédigé (ou a fini d'être rédigé) postérieurement à ce mystérieux disciple.
Pour résumer : (1) le « disciple que Jésus aimait » pourrait être l'une des sources de l'évangile de Jean, mais il n'en est pas l'auteur ; (2) Jean fils de Zébédée n'est ni le « disciple que Jésus aimait » ni l'auteur de l'évangile de Jean ; (3) l'évangile de Jean est en réalité anonyme, le fruit d'un long processus éditorial, si bien qu'il est vain de vouloir identifier son auteur.

On Sun, Apr 12, 2020 at 8:32 AM 

Bonjour,

Que pensez-vous de la thèse de nombreux exégètes selon laquelle

l'auteur du 4ème évangile n'est pas le fils de Zébédée mais un

membre de la caste sacerdotale cherchant à préserver au début son

anonymat ?

Elle est bien résumée ici par Jean Staune :

http://www.jeanstaune.fr/evangile-de-jean.html

Par ailleurs, est-il écrit en grec non pas le disciple que Jésus

aimait mais un disciple que Jésus aimait ?

Merci de votre retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *