La chronologie biblique est très approximative, car elle est établie à partir de sources fragmentaires, parfois inexactes, voire contradictoires. De plus, ces sources indiquent des dates relatives, par année de règne notamment, si bien qu'il faut les mettre bout à bout, avec une marge d'erreur qui s'accroît à chaque addition. Sans parler des périodes creuses, où l'on ne sait pas bien ce qu'il se passe et encore moins combien de temps cela dure.
Pour toutes ces raisons, il n'est pas rare que les dates de règne ou de batailles aient une marge d'erreur de plusieurs dizaines d'années. Ce n'est pas spécifique à la Bible, il suffit de regarder les dates de règne des rois d'Égypte ou de Mésopotamie par exemple.
Pour en venir à votre question sur la prise de Jérusalem par les Babyloniens : la date de 587 avant notre ère est issue d'une chronologie classique, et conventionnelle, de l'empire néo-babylonien. Il est tout-à-fait possible que cette chronologie soit fausse et qu'il faille la décaler de plusieurs années voire dizaines d'années. En revanche, une telle opération ne doit pas être faite sur la seule base d'un texte biblique évoquant un exil de 70 ans, comme le propose l'article que vous avez lu sur le site des Témoins de Jéhovah. En effet, ce nombre est symbolique : il s'agit du chiffre 7 multiplié par 10. L'usage de chiffres symboliques est un procédé littéraire classique, que l'on trouve dès les premières pages de la Bible.
En particulier, il est courant à l'époque de découper l'histoire en périodes de 7 ans, ou de 7×7=49 ans, ou encore de 7×10=70 ans, ou enfin de 7x7x10=490 ans. Le livre des Jubilés, écrit plusieurs siècles avant Jésus-Christ, en est un bel exemple, puisqu'il propose un tel découpage pour l'histoire de l'humanité tout entière !
Ces nombres étant explicitement symboliques, ils n'ont pas de prétention à l'exactitude. Ils ont avant tout une fonction théologique. Même s'ils peuvent parfois refléter un ordre de grandeur, ils sont bien moins précis que les sources historiques à partir desquelles les chronologies sont établies. Revenons à l'exemple de l'exil : la question n'est pas tant de savoir combien d'années cet exil a duré exactement puisque, comme expliqué plus haut, les chronologies antiques sont toujours très approximatives. Dans le livre de Jérémie, ce qui compte c'est le sens qui est donné à cet événement traumatisant : Dieu aurait-il abandonné son peuple ? Serait-il impuissant pour le défendre ? La réponse est négative : selon l'auteur, Dieu reste souverain de l'histoire de l'humanité ; cet exil est en réalité un châtiment dû à la désobéissance de son peuple. Plus précisément, le peuple n'a pas respecté les sabbats d'années prescrits par la Tora, c'est-à-dire une jachère annuelle tous les 7 ans. Et ce, pendant toute la période monarchique, qui s'étend sur un demi-millénaire. En arrondissant ce demi-millénaire à 490 ans, ce sont donc 70 années de jachère qui n'ont pas été respectées, et qui vont être rattrapées pendant l'exil. Voilà l'explication théologique proposée par l'auteur. Sur le terrain, en réalité, les terres ne resteront pas vraiment en jachère (puisque l'archéologie nous montre que la Judée n'a pas totalement été désertée), et l'exil ne durera pas vraiment 70 ans. Mais peu importe, l'essentiel est le message théologique du texte, à savoir que Dieu reste maître de l'univers et de l'histoire.
J'espère que ces explications vous permettront d'y voir plus clair quant au caractère symbolique de ces chiffres, leur intérêt pour comprendre la visée théologique du texte biblique, et la façon dont on peut les confronter aux données historiques et chronologiques.

On Mon, May 10, 2021 at 8:18 AM 

Bonjour monsieur Langlois,

Un grand merci et tout ma reconnaissance pour le travail que vous

effectuez au quotidien, le temps que vous consacré à partager avec

autant de passion et d'une manière si intéressante le fruit de votre

analyse et l'approche très pédagogique de vos intervention.

J'aimrai connaitre votre avis d'expert en chronologie biblique sur une

date clé pour mes croyances : 607 av n e.

La date de début du décompte des Temps des Gentils serait selon la

doctrine officielle des Témoins de Jéhovah l'année 607 avant notre

ère.

C'est à cette date, selon leur chronologie, que Jérusalem serait

tombée entre les mains de Nebucadnezzar, roi de Babylone, et qui,

selon la chronologie biblique que j'ai toujours appris, mène à

1914…

En lisant d'un coté ces 2 articles très documentés et à prioiri

exactes ( https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2011736#h=1:0-149:64 et

https://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2011810#h=1:0-124:64) et toutes

les autres informations trouvées auprès d'autres souces, je suis

complètement perdu…

Que disent réellement les preuves historiques et archéologiques

quand à la date exacte de la destruction de Jérusalem?

Je vous sais très pris mais si malgré cela vous trouvez un moment

pour me répondre, je vous en serais infiniment reconnaissant.

Merci de votre aide éclairée.

Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *