L'idée selon laquelle Marie aurait été vierge, et serait donc tombée enceinte de façon miraculeuse, nous vient de la Bible. L'évangile selon Matthieu, chapitre 1, verset 18, nous dit que Marie « se trouva enceinte par le Saint-Esprit » avant son union avec Joseph. Quelques versets plus loin, cette grossesse est présentée comme l'accomplissement d'une prophétie biblique venue du livre d'Isaïe, chapitre 7, verset 14 : « Voici, la vierge sera enceinte, enfantera un fils, et on l'appellera Emmanuel ». En réalité, le terme traduit par « vierge » désigne une jeune fille non mariée ; le sens « vierge » n'est que secondaire : c'est un corollaire dû au fait que les jeunes filles non mariées étaient censées être vierges. 
D'ailleurs, si l'on regarde le contexte du livre d'Isaïe, cette naissance n'est pas prophétique en ce que la mère sera vierge, mais en ce que Dieu interviendra dans la guerre qui agite la région (au VIIIe siècle avant Jésus-Christ) avant que l'enfant ait grandi (verset 16). Le nom de l'enfant, « Emannuel », signifie « Dieu avec nous » et c'est bien là le sens de cette naissance prophétique. De même, au chapitre suivant (Isaïe 8), on trouve une deuxième naissance prophétique, avec un autre nom révélateur : https://michaellanglois.fr/publications/a-prophetic-birth-may-hide-another_une-naissance-prophetique-peut-en-cacher-une-autre
Ainsi, ces naissances prophétiques sont miraculeuses, mais pas au sens où elles défieraient les lois de la nature ; le miracle tient à la révélation divine et à son intervention dans l'Histoire. Ces prophéties d'Isaïe, qui visaient le VIIIe siècle avant notre ère, ont ensuite été réinterprétées de telle sorte qu'elles puissent à nouveau trouver un accomplissement quelques siècles plus tard. Y compris dans l'évangile selon Matthieu, à propos de la naissance de Jésus, qui est présenté comme l'incarnation divine et porte donc à merveille le prénom « Emmanuel », « Dieu avec nous ». 

On Sat, May 2, 2020 at 9:45 PM 

Bonsoir,

Jésus est-il le fils biologique de Marie (il aurait ses gènes),

(ce qui remettrait en question le péché originel..)…..

ou bien Marie serait-elle une mère porteuse, qui a accueilli

le germe de Dieu, Esprit fait homme, en son sein ?

(Le premier Adam n' avait ni père ni mère, pourquoi pas le 2ème)

Dans les deux cas il s'agit d'un miracle mais aux conséquences

théologiques très différentes. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *