Excellente question! En fait il est possible que les 2 termes aient la même origine, et soient juste des variantes dialectales. Autrement dit, il ne faut pas chercher une différence dans le sens (ils désignent tous deux la même chose), mais plutôt une différence d’époque ou de région. 😉

2012/4/18

…voudrais-tu me dire quelle différence y-a-t-il entre נפש ונשמה?les 2 sont en général traduit par âme mais je sais qu’il y a un différence fondamentale…je cherche à comprendre certains passages de la bible…si tu peux m’éclairer brièvement…sinon pas grave…bonne journée

 

3 commentaires sur “Quelle différence y-a-t-il entre נפש (nèfèsh) et נשמה (neshama) ?

  1. Dans Gn 2,7 נשמה est pris dans son sens premier ("souffle"), tandis que נפש a évolué vers un sens secondaire ("être vivant", par métonymie). C'est un très beau verset ! ^^


    2012/4/18
    merci pour ta réponse,mais dans le passage de genese2:7 il est employé les 2 termes, ce serait pour ne pas employer le même terme dans une même phrase?

    1. Dans la kabbale hébraïque, cinq niveaux de l’âme sont définis, depuis la plus basse jusqu’à la plus élevée (La doctrine kabbalistique de l’âme, structurée en cinq niveaux, est attribuée à Isaac Louria (1534-1572), dans son ouvrage le plus célèbre, le Sefer Et’s hayim (livre de l’arbre de la vie)) : Nefesh נֶפֶשׁ
      C’est l’âme animale commune à tous les êtres doués de sensibilité et ce qui reste après sa mort.
      Pour Platon, c’est la Soma : âme physiologique.
      Dans la Kabbale, c’est l’âme animale siège des fonctions physiologiques (respiration, circulation, digestion, excrétion, reproduction).
      Pour le Zohar, c’est l’âme vitale : végétative (manger, boire, procréer) et sensitive (sentir, désirer).
      C’est aussi la volonté.

      Roua’h רוּחַ
      C’est l’air, le vent, l’esprit vital qui ne périt pas avec la mort et retourne vers Dieu qui l’a donné.
      Il désigne aussi l’inspiration d’intelligence divine qui émane de Dieu.
      Pour Platon, c’est la Psyché : âme émotionnelle.
      Pour la Kabbale, c’est l’âme émotionnnelle, siège des sentiments (amour, haine, joie, colère, envie).
      Pour le Zohar, c’est l’âme rationnelle apte à devenir intellect en acte.
      C’est aussi, l’intention ou le dessein.

      Neshamah נְשָׁמָה
      C’est le souffle de Dieu, le souffle de vie que Dieu a inspiré dans l’homme, l’élément divin que l’homme porte en lui-même, l’esprit de l’homme.
      Pour Platon, c’est le Nous : l’âme intellectuelle.
      Pour le Zohar, c’est l’intellect actif qui vient d’en haut et fait passer l’acte intellect en puissance.
      Pour la Kabbale, c’est l’âme intellectuelle, siège de l’intuition et de la raison. Ce niveau, relié à la source divine, contient l’étincelle que chacun a reçue à la naissance.
      Le terme « souffle de vie » correspond au terme original « Nishmat hayim » : « souffle de vies » . Nishmat est l’état construit de neshama (souffle ou âme) et hayim est le pluriel de haya (vie). Dans la version hébraïque, vie est toujours au pluriel, comme panim (les faces, les visages).

      H’ayah חַיָּה
      La vivante, est l’âme spirituelle reliant l’esprit humain à la vie universelle en lui faisant prendre conscience de sa place parmi le Tout formé par la création.

      Yeh’idah יְהִידָה
      Ressentie par de rares initiés, permet à l’esprit humain de fusionner avec Dieu, et d’atteindre le domaine de l’essence divine : l’Aïn-Sof inaccessible aux sens et à l’entendement. Cet état ultime est traduit par un terme crucial de la Bible : Echad, Tout est Un, en hébreu.

  2. Belle synthèse, me sera utile de midi à minuit!
    Je suggère la lecture de l’excellent livre de fraçois CHENG: « de l’Âme »: un pur régal..
    Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *